« Je n'arrive pas à comprendre la réaction des enseignants. L’école existe depuis 18 ans. Jamais, nous n'avons été confrontés à des soucis concernant le payement des salaires. Chaque année, nous mettons tout en œuvre pour satisfaire nos enseignants à temps en termes de rémunération. La crise sanitaire de cette année a engendré des difficultés de trésorerie à notre niveau, car plusieurs élèves n'ont pas soldé leur scolarité. Cela a beaucoup perturbé la trésorerie. Il y a deux mois d’arriérés que nous nous attelons présentement à combler vis à vis des enseignants. Cela sera fait dans un bref délai. Je demande donc aux enseignants de reprendre les cours afin de mieux préparer nos candidats pour les examens de fin d’année scolaires… », a déclaré Monsieur KOUTOU SALEH, Fondateur du collège la mémoire de M'batto.

Après l'annonce de la réouverture des établissements scolaires par le chef de l'état, les cours ont effectivement repris dans le Moronou à l’instar des autres régions du pays. Dans quelles atmosphères se déroulent ces cours précisément dans la circonscription pédagogique de M'batto ? Pour répondre à cette problématique, Monsieur TANO ATTOUKLA, IEPP ( Inspecteur de l'Enseignement Préscolaire et Primaire ) de M'batto a accordé un entretien à notre équipe de rédaction dont nous vous proposons l'essentiel dans les lignes qui suivent.

Même si les établissements scolaires sont actuellement fermés, des dispositions ont été prises par les autorités gouvernementales en vue de permettre aux élèves de suivre les cours à travers l'opération dénommée « Mon école à la maison ». Au cours d'un entretien avec notre équipe de rédaction, Monsieur KOUAKOU KOFFI, Directeur Régional de l'Education Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle du Moronou explique les stratégies adoptées pour le succès de la dite opération dans la région.

More Articles ...