DRAME À BONGOUANOU / LA FOUDRE A CAUSÉ LA MORT DE DEUX LYCÉENS.

Un fait insolite a secoué la ville de Bongouanou, chef lieu du Moronou, le mardi 5 Janvier 2021. Deux élèves, l’un en classe de 5ème et l’autre en 3ème au Lycée Moderne de Bongouanou ont trouvé la mort à la suite d’une action étonnante de la foudre qui, jusqu’à ce jour laisse la population de la ville sans voix. 

 

Que s’est-il réellement passé ? Dans un entretien avec notre équipe de rédaction, une source proche des faits, qui a bien voulu gardé l’anonymat a relaté cette triste réalité en ces termes : « Le mardi aux environs de 18H, nous étions au lycée Moderne de Bongouanou. Il pleuvait et subitement nous avons entendu un  terrible grondement du ciel. Il y a eu même une coupure d’électricité à la suite de cela. En ce même moment, deux garçons et deux filles s’étaient abrités sous l’un des hangars situés en face du lycée juste après la voie. Je précise qu’en ces moments, ils n’étaient pas en tenues scolaires.  Cet hangar est situé à proximité d’un poteau électrique et une niche de compteurs électriques. Nous nous sommes rendus finalement compte que le terrible grondement était bel et bien le déclenchement de la foudre qui s’est dirigé tout droit sur l'hangar où étaient ces jeunes gens. L’un des garçons a  perdu la vie sur le champ, l’autre a rendu l’âme à l’hôpital général de Bongouanou après intervention immédiate des sapeurs pompiers de la ville. Quant aux deux filles, l’une a été victime d’une blessure au bras et l’autre légèrement traumatisée. Je souligne par ailleurs que ce drame s’est produit juste derrière la cour familiale de l’élève en classe de 5ème  décédé sur le champ… », a-t-il affirmé.

Face à ce  fait, qui sort de l’ordinaire selon la population de Bongouanou, plusieurs préoccupations bouillonnent  dans l’esprit dans uns et des autres : Ces jeunes gens se sont-ils retrouvés naturellement au mauvais endroit et au mauvais moment ce jour ? ou bien cette foudre a-t-elle été mystiquement déclenchée et dirigée vers eux ?

En attendant une réponse claire à ces préoccupations, notons que les corps sans vie de ces deux jeunes élèves sont conservés à la morgue de Bongouanou. Les chefs de services et autorités administratives à leur tête Madame le Préfet du Moronou, ont rendu visite aux familles des victimes pour traduire leurs compassions à la suite de cet évènement tragique qui, dès lors a causé des perturbations des cours au Lycée Moderne de Bongouanou.