LÉGISLATIVES 2021 // MESSAGE DE LA CHAMBRE NATIONALE DES ROIS ET CHEFS TRADITIONNELS DE CÔTE D’IVOIRE.

Chers frères et sœurs

Chers parents, Chers habitants de Côte d’Ivoire

Dans quelques semaines auront lieu les élections législatives dans notre pays.

Cette importante échéance électorale qui permettra de renouveler notre Assemblée Nationale, intervient après une élection présidentielle marquée par des pertes en vies humaines. 

Les nombreuses concertations, réunions des partis politiques, de la société civile, des associations et mouvements divers sont maintenant quotidiennes dans nos villages et régions.

 

Dans un tel environnement, nous, en tant que Rois et Chefs Traditionnels, avons un rôle important à jouer auprès de nos populations.

En effet, nous savons tous ce que les élections, mal maitrisées peuvent provoquer dans notre pays. Nous avons encore en mémoire, la récente élections présidentielles d’octobre 2020 et son cortège de destructions tant physiques, matérielles qu’émotionnelles.

C’est ensemble que les Ivoiriens ont unanimement dénoncé les affrontements et leurs terribles conséquences. Nous avons dit : « PLUS JAMAIS ÇA ».

A l’approche des élections législatives, nous devons nous souvenir de ce passé récent et dire :

À nous même

 À notre entourage

À nos populations

Et à nos Hommes politiques

« PLUS JAMAIS ÇA », en prenant ensemble toutes les dispositions et ce, à tous les niveaux, pour que de pareils désastres n’arrivent plus jamais dans notre pays.

La Côte d’Ivoire a besoin de paix, d’entente, de cohésion sociale pour poursuivre son développement.

Aussi est-il préférable, dans l’intérêt supérieur de la Nation, de cultiver la fraternité pour développer l’esprit du « VIVRE ENSEMBLE »

Pour ce faire, nous devons tous nous armer de l’esprit républicain et c’est pourquoi, la chambre Nationale des Roi et Chefs Traditionnels, invite toute la population au calme, au civisme et à la responsabilité.

Ensemble, déjouons les pronostics sinistres en offrant à nos communautés, nos régions et notre Nation, des élections législatives libres et apaisées. 

SOURCE : SECRÉTARIAT CONSEIL ROYAL DU MORONOU.