« Cette année pour la fête du Ramadan, nous avons reçu des instructions de nos autorités religieuses relativement aux dispositions de prévention du COVID-19. Nous n'avons pas effectué de prière commune comme les années antérieures. Chacun est resté chez soi pour la prière. Chaque famille a concocté un repas selon ses possibilités par rapport à la fête. En tout cas concernant la fête tout se passe bien ici à Broukro… », a précisé le doyen DIARRA ADAMA, Responsable de la communauté musulmane de Broukro. C’était au cours d’un entretien avec notre équipe de rédaction.

« Avant même le début du mois de Ramadan, nous avons arrêté les prières en communauté. Cela s’est traduit par la fermeture de la mosquée. Les prières journalières se font désormais individuellement à domicile. Cela est dû aux mesures de prévention de la pandémie à coronavirus émanant du gouvernement ivoirien et relayées par nos autorités islamiques. C'est le même principe depuis que nous sommes entrés dans le mois de Ramadan. Quant au muezzin, grâce à lui, la communauté musulmane est informée au quotidien des heures de début et fin du jeûne… », a affirmé Maître DAOUDA TRAORÉ, Formateur à l’école coranique d'Andé.

More Articles ...