Les activités des associations

C'est reparti avec l’édition 2019 du traditionnel CÔ Ô CLOUO à Andé.

le FORUM des Fils et Filles d’Andé a fait vibrer toute La population de la Sous-préfecture d’Andé lors des festivités annuelles du Cô ô clouo qui se sont tenues du 17 au 19 août 2018.

L’AJRA (Association des Jeunes pour la Renaissance d’Assahara) œuvre pour le développement local. Assahara est une localité  située sur l’axe Bongouanou-Dimbokro. La jeunesse  a organisé du 23 au 31 Décembre dernier des activités socioculturelles pour apporter leur contribution au développement.

« Nous proclamons le Christ Jésus à travers la louange et l’adoration… » Initialement dénommé le chœur la harpe de David, le groupe musical a été rebaptisé le chœur la harpe d’Elysée. L’actuel président BROU FREDDY ESDRAS nous apporte plus de précision : « Nous sommes un groupe musical à vocation spirituelle.

Les fils et filles d’Andé ont passé de moments somptueux à l’occasion de la 3ème édition du CÔ Ô CLOUO. Les 18, 19 et 20 Aout 2017 ont beaucoup marqué la population d’Andé et des villages environnants. Car, le traditionnel CÔ Ô CLOUO a battu son plein au bonheur de tous.  Enfants, Jeunes, adultes, vieillards étaient tous au cœur de l’évènement.

La traditionnelle  fête de l’assomption a été  particulièrement  célébrée à Ehuikro. Les anges du rire est une association des jeunes d’Ehuikro. La date du 15 Août de chaque année est l’occasion pour eux de célébrer les retrouvailles et renforcer les liens fraternels.

L’Association des Ressortissants d’Andé à Yopougon ( ARAYOP) a tenu une rencontre le dimanche 17 Janvier dernier dans les locaux d’un établissement primaire de la place. 

L’unité entre les filles et fils du Moronou se consolide au fil du temps dans le but majeur de veiller au maintien de la cohésion sociale et surtout créer des conditions de développement durable. Les populations du département de M’batto ont déjà pris leur bâton de pèlerin à cet effet par la création de la Fédération Quadrupède M’batto, Anoumaba, Assahara et Tiémélékro (FEQMAAT) . Au cours d’un entretien avec notre équipe de rédaction, Monsieur KAKOU BROU JACQUES, fils de N’gohinou et Ahounan, Président de la FEQMAAT présente  les intérêts majeurs de cette unité départementale. 

« Je pense qu’aujourd’hui, nous devons œuvrer de concert pour assurer le développement du Moronou. Pour ce faire, il serait salutaire que nos collectivités territoriales de la région, c’est-à-dire les communes et le conseil régional collaborent parfaitement avec les mutuelles de développement des différents villages. Si tout est bien coordonné et que les mutuelles sont associées véritablement aux actions à mener dans les différents villages,  cela serait bénéfique non seulement pour les collectivités territoriales mais aussi pour nos populations… », a suggéré Docteur KOFFI EHUI BRUNO, Président de la Mutuelle de Développement de Broukro ( MUDEB). C’était au cours d’un entretien avec notre équipe de rédaction. 

Les femmes du Moronou sont engagés à apporter leur pierre au développement de la région. Pour atteindre cet objectif, il faudrait au préalable rassembler celles-ci et les solidariser autour d’un idéal commun de développement. Ce principe étant bien cerné par des Femmes de la région a conduit finalement à la création de la dynamique Association des Femmes Solidaires du Moronou. Dans le but de galvaniser les membres et motiver l’adhésion massive des femmes, la Président KAKOU SACHI DAVILA, a accordé un entretien à notre équipe de rédaction dont nous vous proposons l’essentiel dans les lignes qui suivent :  

C’est reparti avec les activités annuelles de l’Union des Jeunes de Kotobi ( UJEK). 

Située dans la commune de Bongouanou, Bocassi est une localité en marche vers le développement. Ses filles et fils œuvrent selon leurs possibilités en vue d’assurer le développement certain et durable. Dans un entretien accordé à notre équipe de rédaction, Monsieur AMANI ANZIAN, Président de la Mutuelle de Développement de Bocassi ( MUDEBO) lève le voile sur le fonctionnement général de la Mutuelle. Découvrons dans les lignes qui suivent, l’essentiel de l’entretien. 

Andé a vibré au son de la renommée danse traditionnelle du Moronou: l’Ahoussi. Les membres de l’association de jeunesse dénommée « MOUVEMENT IMPACT », ont démontré aux yeux de toute la population leur ferme engagement à contribuer à la valorisation des danses Culturelles locales à commencer par l'Ahoussi. C’était du 7 au 10 Août dernier à l'occasion du Festival Ahoussi.

IMPACT

Recevez les actualité de votre site web ande-paydor.org par mail.

INTERVIEW: EL HADJ BAKOUAN DRAMANE FAIT LA LUMIERE SUR LE PELERINAGE MUSULMAN