TOURISME / À LA DÉCOUVERTE DU COMPLEXE HÔTELIER 28 JANVIER DE KOTOBI.

Les infrastructures hôtelières du Moronou représentent un pilier de développement régional. Parmi celles-ci, le complexe hôtelier 28 JANVIER de KOTOBI situé au quartier Sogefia en est une illustration. Quelles sont donc ses particularités ? Pour apporter des éclaircissements à cette problématique, Monsieur EKOU DARIUS, Responsable des lieux a accordé un entretien à notre équipe de rédaction dont l'essentiel vous est proposé dans les lignes qui suivent.

 

ANDE PAYS D’OR : Bonjour Monsieur EKOU DARIUS.

EKOU DARIUS : Bonjour à vous.

ANDE PAYS D’OR : Dites nous, depuis combien de temps existe le complexe hôtelier 28 JANVIER de KOTOBI ?

EKOU DARIUS : Je vous remercie de l'occasion que vous nous donnez pour présenter notre infrastructure hôtelière. Nous avons ouvert nos portes officiellement depuis 1999. Depuis lors, nous recevons des personnes du Moronou et des autres localités du pays qui sont de passage dans notre région.

ANDE PAYS D’OR :  Présentez nous les différents types  de cadres d’hébergement dont vous disposez.

EKOU DARIUS : Merci bien. Ici au complexe hôtelier 28 JANVIER de KOTOBI, nous disposons au total de 47 Chambres réparties en trois catégories de bâtiments. Primo, il y a la catégorie des bougalos composée de 10 chambres. Il s’agit des constructions modernes en forme de cases villageoises. Secundo, il y a la catégorie des suites composée de 5 chambres. Il s'agit ici des constructions du type chambre salon. Tercio, il y a la catégorie des chambres simples disposées en 4 blocs renfermant 8 chambres chacun. Précisons aussi que tous les cadres d'hébergement sont climatisés quelle que soit la catégorie. En plus de l’hébergement nous disposons d'une salle pour les conférences, cérémonies de baptême, anniversaire, mariage et autres.

ANDE PAYS D’OR : Les lieux d'hébergement portent les noms des localités du Moronou et du pays. Pourquoi cette initiative ?

EKOU DARIUS : Pour nous il faut valoriser le Moronou en tout ce que nous faisons et plus loin la Côte d’Ivoire en général. C'est pourquoi au niveau de la catégorie des chambres simples nous avons dans le Bloc 1 : Kotobi, Elinzué, N'guinou, Anekro, Agbossou, Abongoua, N'zenfouenou et Arrah. Au niveau du Bloc 2, nous avons : Akakro, Andé, M'bokro, Bouadikro, Assiè, Agoua, Benéné et Krégbé. Le Bloc 3 regroupe : M'batto, Anoumaba, Tiémélékro, N'guessankro, Assaoufoué, N’gohinou, Broukro et Assahara. Du coté du Bloc 4, nous avons Kangandissou, Ahorosso, Bocassi, Ehuikro, Agnikro, Tanossou, Banabo et Broukro.

Concernant les bougalos, nous avons Gagnoa, Abidjan, San-Pedro, Korhogo, Bondoukou, Man et Aboisso.

 Pour les Suites, nous avons Bongouanou, Dimbokro, Bocanda, M’bayakro et Daoukro. Ici c'est la Côte d'Ivoire en miniature.

ANDE PAYS D’OR : Les visiteurs sont-ils en sécurité dans cette Côte d’Ivoire en miniature ?

EKOU DARIUS : Effectivement, tout le complexe hôtelier est bien clôturé. Nous avons des gardiens et la cerise sur le gâteau sécuritaire est la présence du post de la gendarmerie à seulement 10 mètres de nos locaux.

ANDE PAYS D’OR : Quels est votre Mot de fin ?

EKOU DARIUS : Pour terminer je tiens à souligner qu’à un moment donné la localité de Kotobi a souffert d'une pénurie générale d'eau. Nous avions eu d’énormes difficultés en ces temps. Mais aujourd’hui, tout est rentré dans l'ordre. Nous n'avons à présent aucun souci d'approvisionnement en eau. Malgré notre cadre confortable et reposant, nous faisons du social pour nos visiteurs. Pour d'autres informations, vous pouvez nous contacter aux 07287810 / 01454133.

ANDE PAYS D’OR : Merci à vous Monsieur EKOU DARIUS.

EKOU DARIUS : C'est plutôt moi qui vous remercie infiniment la Presse « ANDE PAYS D’OR ».