MORONOU/ INTERVIEW INÉDITE : UN ORPAILLEUR CLANDESTIN FAIT DE GRAVES RÉVÉLATIONS.

L’orpaillage clandestin n’est plus un sujet tabou dans le Moronou où sa pratique a pris une tournure hors pair à tel enseigne que les travaux champêtres sont de plus en plus délaissés au profit de cette activité qui met malheureusement en péril l’avenir de la région.

Pour essayer de comprendre les rouages de l’orpaillage clandestin, notre équipe de rédaction s’est entretenu avec un pratiquant surpris en pleine activité sur un site de la région.  

 

 Publicité           Espace publicitaire
         

Nous vous offrons des espaces publicitaires et des services pour atteindre votre cible de la manière la plus efficace. Nous contacter pour en savoir plus:

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

ANDE PAYS D’OR :  Bonjour à Vous.

ORPAILLEUR CLANDESTIN : Bonjour Monsieur.

ANDE PAYS D’OR : Dites nous,  depuis combien de temps vous pratiquez cette activité dans le Moronou ?

ORPAILLEUR CLANDESTIN : Personnellement, Je suis arrivé dans le Moronou, il y a 7 mois actuellement. Mais, plusieurs pratiquants de cette activité étaient là déjà longtemps avant mon arrivée. Moi, je ne suis pas ivoirien. Il y a des messieurs qui se sont rendus une fois dans notre village, ils ont demandé à nous faire venir en Côte d’Ivoire pour nous donner du travail. Plusieurs jeunes et moi, nous nous sommes finalement retrouvés dans le Moronou. Lorsque nous sommes arrivés, ces messieurs ont mis à notre disposition les machines et autres matériels pour la pratique de l’orpaillage.

ANDE PAYS D’OR :  Comment vous précédez pour obtenir de l’or avec ces matériels qui sont mis à votre disposition ?

ORPAILLEUR CLANDESTIN : Nous avons un appareil pour détecter la présence d’or dans une quelconque zone. Ensuite, nous creusons, nous recueillons le sable et procédons au filtrage pour obtenir généralement de petits cristaux d’or. Nous sommes repartis sur plusieurs sites dans la plupart des villages de la région. Il y a des jeunes de la région qui s’associent à nous dans cette activité.

ANDE PAYS D’OR : Comment se fait la commercialisation de l’or que vous obtenez ?

ORPAILLEUR CLANDESTIN :  Il y a des messieurs qui viennent régulièrement sur nos différents sites pour acheter. Ils nous remettent notre argent sur place. Concernant les ressources financières que génère l’activité, elles sont réparties à plusieurs niveaux.

ANDE PAYS D’OR : Visiblement, vous menez cette activité en toute liberté, alors qu’elle est interdite par la loi.  Quel est votre secret ?

ORPAILLEUR CLANDESTIN : Rire…. On se connait ici. En tout cas tous ceux qui tentent de s’opposer à cette activité, nous avons les moyens de les détourner de leur projet. Il suffit de leur promettre régulièrement des avantages financiers. Ainsi, notre activité suit son cours normal sans aucune menace. Nous vivons tranquillement avec les populations dans les différents villages.

ANDE PAYS D’OR : Vous travaillez également avec des adolescents. Quels sont leurs tâches dans cette activité ?

ORPAILLEUR CLANDESTIN : Sur chaque site d’activité, il y a une  dizaine de groupe. Dans chaque groupe l’âge varie entre 13 et 35 ans. Les plus jeunes dans les groupes assurent généralement le filtrage du sable.

 

ANDE PAYS D’OR :  Êtes vous conscients des dangers qui vous guettent dans la pratique de cette activité ?

ORPAILLEUR CLANDESTIN : Effectivement, nous nous blessons souvent. Les fosses que nous creusons représentent des dangers pour nous même. Nous courrons de nombreux risques, certes, mais nous n’avons pas le choix. Nous n’avons rien d’autre à faire que l’orpaillage clandestin.

ANDE PAYS D’OR :  À votre avis, à quelle condition l’orpaillage clandestin pourrait cesser dans la région ?

ORPAILLEUR CLANDESTIN : Une chose est certaine, cette activité est pratiquée majoritairement par des personnes étrangères. Si l’on initie une rencontre avec les pratiquants eux même pour leur proposer d’autres activités rentables, Je pense que cela pourrait freiner à un niveau important cette activité.

ANDE PAYS D’OR :  Merci à vous.

ORPAILLEUR CLANDESTIN :  Je vous en prie.

 

 Publicité           Espace publicitaire
         

Nous vous offrons des espaces publicitaires et des services pour atteindre votre cible de la manière la plus efficace. Nous contacter pour en savoir plus:

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.