AGRICULTURE / ATELIER DE FORMATION DES ACTEURS DE LA FILIÈRE ANACARDE DE BONGOUANOU.

« Les producteurs individuels sont invités à intégrer les sociétés coopératives agricoles d'anacarde existantes. Les organisations professionnelles agricoles d’anacarde bénéficieront d’accompagnement au regroupement en union de sociétés coopératives dans chaque région de production afin d’avoir des entités représentatives pour constituer le collège des producteurs en vue de mettre en place l’OIA de la filière anacarde…. », a déclaré Monsieur SILUÉ NINHINLOH, Directeur Régional de l’Agriculture et du Développement Rural du Moronou. C’était le Mardi 12 Janvier 2021 au cours de la séance de travail portant sur la création de l'Organisation Interprofessionnelle Agricole de l’anacarde (OIA). 

 

Dans son exposé, le Directeur Régional a présenté l’organigramme de l’OIA de la filière anacarde en ces termes : « Cette initiative sera composée du collège producteurs, du collège des acheteurs, du collège des exportateurs et du collège des transformateurs de l’anacarde. L’assemblée générale sera constituée de 45 délégués dont 27 issus des producteurs, 6 des acheteurs, 6 des exportateurs et 6 des transformateurs. Concernant le Conseil d’Administration, il sera constitué de 15 membres dont 9 du côté des producteurs, 2 des acheteurs, 2 des exportateurs et 2 des transformateurs … »

Le conférencier a étalé les difficultés rencontrées dans la création de l’OIA anacarde, puis a présenté l’intérêt de cette initiative : «  L’OIA anacarde va promouvoir et dynamiser la filière en établissant des règles contractuelles entre les membres afin de coordonner les activités : la fixation des prix, la définition des normes de qualités et autres …. », a-t-il précisé.

 Toujours dans son exposé, le spécialiste en Agriculture a mis un accent particulier sur les missions, les actions majeures à mener pour la mise en place de l’OIA anacarde et surtout les critères de désignation des producteurs individuels au sein du collège des producteurs.

Des moments d’échanges ont permis aux participants de mieux appréhender les avantages de l’OIA anacarde. De son côté, Madame NIAMBÉ ANIN MARIE, Membre de la Plateforme de la chambre d’Agriculture du Moronou a encouragé les agriculteurs à la culture de l’anacarde dans le Moronou afin de non seulement  diversifier les produits de rente de la région mais aussi de défendre de façon efficiente leurs intérêts à travers la mise en place des sociétés coopératives agricoles dans les différents villages du Moronou.

Notons que ces moments se sont déroulés sous les regards bienveillants de Monsieur DIALLO MOUSSA, assistant du délégué régional du conseil du coton et de l’anacarde et de Monsieur N’DEKÉ YAO RAYMOND, Représentant de l’ANADER de Bongouanou. Des rencontres similaires sont prévues pour les acteurs de la filière anacarde de M’batto et ceux d’Arrah.