LE MORONOU AUX COULEURS DE LA FETE DES IGNAMES

Le vendredi 15 Décembre dernier a été l’occasion pour un certain nombre de localité telle que Arrah, N’zenfouénou, Abongoua et autres de célébrer la traditionnelle fête des ignames. Du coté d’Arrah, la ville refusait de monde venu non seulement du Moronou mais aussi partout dans le monde entier. Pour sa 16ème année de royauté, Nanan TEHUA 2, roi de la tribu AHUA par la voix de sa notabilité à traduit sa fierté : « Je suis très heureux pour ce grand jour que nous célébrons.

Je tiens surtout à faciliter tout le peuple AHUA pour son dynamisme. Je remercie aussi les peuples frères qui ont effectué nombreux le déplacement pour vivre ces grands moments à nos cotés ». Que faut-il retenir de la fête des ignames ? En effet, cette célébration revêt un caractère spirituel et l’autre festif. Le volet spirituel se déroule dans la forêt sacrée durant une période d’une semaine environ pour implorer les dieux d’accorder l’ouverture des festivités. Seuls les initiés y prennent part. Durant cette période, il est formellement interdit de pleurer en cas de décès ni de creuser le terre pour une quelconque inhumation. Dès que l’accord est donné, les initiés vont procéder à une purification des lieux. Ce, par trois tours du village mini des flambeaux de feu accompagné de la danse sacrée. Apres cela, va maintenant retentir le tam-tam sacré pour annoncer l’ouverture des festivités. En ce qui concerne les festivités, c’est l’occasion des réjouissances à tout nouveau. Et, la fête se déroule généralement sur la place publique du village. Pour cette année 2017, c’est le ministre des infrastructures économique KOUAKOU KOFFI qui a parrainé les festivités. Le passage du roi dans la ville a été un fait marquant de cette célébration. La cérémonie s’est déroulée en présence du prince d’Angleterre,  des autorités coutumières, politiques, administratives et religieuses.

Rendez vous est pris pour le mois de décembre 2018 pour la prochaine célébration de la fête des ignames dans le Moronou.